photoOn est jamais mieux que chez soi… Un adage qu’a fait sien Roger Federer. Le Suisse, pour la première fois depuis 2003 éjecté du Top 3 mondial, a retrouvé des couleurs avant de fouler les courts